Skip to main content

Tranche de ciné - Arrietty

Un petit détour par les salles obscures où votre serviteur est allé voir 'Arrietty' (Karigurashi no Arrietty).


Les studios Ghibli nous emmènent dans le petit monde des "chapardeurs", une sorte de revisitation de nos lutins occidentaux, l'histoire d'une rencontre impossible entre des humains trop réels et des êtres dont l'irréalité forcée bruisse l'imaginaire qui nous permet de rêver... Un peu.


Un film plein de lenteurs agréables, plein de poésie, de musiques émouvantes... Un peu trop court peut être, mais aussi l'impression que l'histoire ne fait qu'effleurer le champ du possible. Un vague manifeste écologiste aussi mais là encore ni expliqué, ni exploité (bien moins puissant par conséquent que le sublime 'Princesse Mononoké', véritable éloge de la nature et de sa survie). Dernier petit regret : ne pas avoir eu l'occasion de le voir en VOST, les doublages français sont souvent un peu "bizarres"...

Cependant, un manga à voir, pour les poètes, ou l'enfant qui est en vous.

Comments