Skip to main content

NIC-U release party @ Grillen - 10.12.10

Ceci n'est pas un article sur le concert de Kimberlie & Clark en première partie de Mezhrin au club Laiterie, concert annoncé complet quelques heures avant l'heure fatidique, chamboulant ainsi toutes mes envies du jour.

Ce qui devait donc être une virée à 3 sur Strasbourg finira en concert tout seul au Grillen.

PLAN B.

Mais joli plan B! La fédération Hiero se bouge une fois de plus les fesses pour faire plaisirs aux amateurs de bonne musique colmariens et iennes!

Au programme donc TROIS groupes ayant chacun leur univers propre (contrairement à notre cher Pascal Nègre), le tout dans une salle à taille humaine, une ambiance bon enfant, et vous repartez avec le dernier album de Nic-U. Tout ça pour, non pas 1, non pas 2, mais 595 Francs (Pierre Bellemar represent!) 0 euro !!

Qui plus est je rentre avec mon appareil photo, de quoi se faire plaisir...

Je croise l'ami Arnaud avec sa très charmante Anaïs...
L'ami Stéphane avec sa très amoureuse Tatiana...
et donc moi avec ... mon Pentax.

Nous interrompons cet article pour un Flash de la plus haute importance :


on nous signale que l'épidémie de Bieberite aïgue qui frappe les jeunes depuis quelques mois a finie par atteindre Colmar, tout ce qui avait 20 ans ou moins ressemblait donc à ça :

Protégez vous, cette maladie capillaire est très contagieuse et n'hésitez pas en cas de pousse suspect de cheveux à consulter au plus vite... votre coiffeur!

(voila, fallait caser Justin Bieber dans un article sur le Grillen, ça c'est fait! :)


Retour au concert...
"See you Colette", alias Marine Keller, jolie folkeuse de 17 ans
(putain, 17 ans, je viens de me faire 342 cheveux blancs rien qu'en écrivant cette phrase!)
jolie donc (oui je l'ai déjà dit, c'est mon article, je fais ce que je veux!) et avec un beau timbre de voix, moi qui souhaitais voir du Folk mâtiné de Soul, me voila servi, décidément, c'est un genre qui rassemble de nombreux talents sur la "nouvelle scène" alsacienne (Charlotte Strievi et Kimberlie & Clark pour citer mes chouchous). C'est très joli (QUOI??? T'AS UN PROBLEME? TU VEUX TE BATTRE?), la demoiselle a du talent. Outre ses compositions personnelles, elle nous gratifie de quelques reprises, 'I wanna be your dog' des Stooges, 'Master and servant' de Depeche Mode (en mode trio avec un trombone, excellente idée), c'est que la demoiselle a bons goûts en plus!
Aller j'arrête, vous allez encore croire que je suis tombé amoureux.


Arrive EINKAUFEN, un nom qui représente bien le groupe, la rigueur et la froideur Kraftwerkienne du très robotique sosie de Guiseppe (cf. Qui veux épouser mon fils, l'émission culturelle de deuxième partie de soirée sur TF1) accouplé à la grâce féminine du Shopping! ;-)

Grâce féminine accompagnée tout de même de guitares biens grasses... C'est Rock, Pop-Rock même et les chanteuses sont toujours aussi jolies.


Petit passage où j'ai ris tout seul dans ma barbe, quand la chanteuse nous annonce "aller, maintenant on danse" avec une pointe d'accent alsacien, c'est mignon. :)



Enfin, les NIC-U investissent la scène, avec demoiselle Marine en guest, je dois avouer qu'en venant à la soirée j'avais un peu peur que la musique soit un peu trop agressive pour mes toutefois éclectiques oreilles, mais que neni!

Là on frise le Massive Attack, on caresse Archive, on fait l'amour à Emilie Simon (??? :)

La musique est mélancolique, planante, rock, faite de bricolages sonores electro et de guitares saturées, le Trip-Hop et le Rock ont fait un enfant!

(Trip-Rock? Pas facile à dire... Vas y, répète 10 fois rapidement 'Trip-Rock, Trip-Rock, Trip-Rock...' ^_^)

L'ami Stéphane (Your inland empire & Co ...) en guest sur deux morceaux également.

Rien à rajouter si ce n'est merci Hiero, merci aux ingés son, merci aux lumières et merci aux artistes pour ce moment de joie gratuite.
Quelques vidéos:
See you Colette - Master and servant (Grillen)

See you Colette - I wanna be your dog (Grillen)

NIC-U (live @ Grillen, 10.12.10)



EINKAUFEN - XIII
envoyé par WIX3. - Regardez des vidéos d'animaux drôles.

Comments