Skip to main content

Moriarty, Temple St Etienne, Mulhouse 16.12.2010

Une réunion interminable, un trajet solo, la neige qui s'invite au voyage...
L'impression que la mort telle une auto-stoppeuse vous attend au bord de la route.
Un GPS qui me fait passer par la rue d'Ensisheim comme un souvenir...
La neige encore, le vent glacial, l'attente inutile devant l'entrée de l'église.
Plus d'entrées que de places, une première partie sympathique sans plus...
Un retour sous un blizzard cataclysmique à n'y plus rien voir.
(jusqu'à retrouver le micro-climat subtropical de Colmar)
Au final même cet article dont je perd la moitié une fois écrit...

Au milieu de ce qui ressemble à un cauchemar, le bonheur et l'émotion pure de la famille Moriarty dans un concert semi-acoustique (un seul micro d'ambiance, le groupe tout autour, des instruments pluggés ou non)

Beaucoup de morceaux inconnus issus du futur nouvel album pas encore enregistré (?) "New Stories - only on stage" (titre bien énigmatique... album? pas d'album?) notamment une chanson magnifique a capela, Rosemary allongée sur l'autel, le groupe couché à terre, un ange passe... les yeux se mouillent...

La voix sublime de Rosemary rend hommage à la beauté du temple, à moins que ce ne soit l'inverse.

Étrange concert Blues, Folk, Rock, sans puissance, sans foule en délire, sans une goutte de transpiration.
Étrange voyage au pays de la spiritualité agnostique, de la divinité laïque, un moment ineffable qu'on aurait aimé partager à deux.

Dieu n'existe pas, mais heureusement les Moriarty eux oui.
non autorisé à emmener mon reflex, je pioche ailleurs...

Comments