Skip to main content

A State of Mind + Belleruche @ Laiterie, 04.11.2010

Petite configuration pour la salle de la Laiterie ce soir, le concert n'est pas complet ce qui est un peu dommage au vue de la qualité des groupes qui nous font l'honneur de régaler nos oreilles alsaciennes...

En première partie, "A State of Mind", duo de rappeur anglais que j'ai déjà eu le plaisir de voir à Bâle en compagnie de Wax Tailor. Première bonne surprise : je découvre dans cette salle encore vide une flûte traversière qui trône sur scène, j'en déduis donc que la sublime Ludivine Issambourg sera de la partie. Assez étrangement je choisi donc de me mettre en face de la belle demoiselle (oui, je suis amoureux, ET ALORS? :)
Un haut très chic, tout en strass et paillettes, un pantalon slim fit et des baskets hautes, l'élégance de la musique classiques, le street-wear du HipHop, c'est ma Lulu! ^_^

Tel Hamelin, elle nous enchante de ses solis haut-perchés, de ses riffs funky et autre séances d'auto-sampling.
ASM, je n'y reviens pas, c'est juste excellent, j'adore leurs Flow, leur attitude, leurs vestes de costards, mais plutôt que d'en parler, (ré)écoutez moi ça :


Les anglais cèdent la place à d'autres anglais, BELLERUCHE investit la scène, je suis au premier rang et j'ai une fracture net de l'oeil droit quand je vois Kathrin Deboer arriver dans une robe moulante dont j'ignorait que la vente était encore autorisée!

Belleruche c'est un Guitariste, un DJ (DJ Modest, j'aime bien ce nom) aux platines et aux samples et Kathrin et sa voix magnifique... Ils sortent du même label qui nous a apporté The Bamboos, Bonobo ou Quantic (on clique pour voir mes articles précédents :), en résumé, c'est loin d'être des manches!
Le groupe nous ressuscite la Soul, nous modernise le Jazz, rajoutent une touche de HipHop et d'Electro, bref Belleruche c'est FUNKY!

Comme nous le rappelle La Laiterie, on les surnomme les "Portishead de la soul"!

Le concert de Strasbourg est le PREMIER de la tournée suivant le nouvel album, on sent tout de même que les morceaux plus récents sont encore un peu "bruts", avec une influence plus pop-rock voire "grunge", la part des instruments laissés au DJ enlève aussi un peu de "chaleur" au groupe, on préférerait voir de vrais cuivres, un vrai batteur...

Mais le public se mettra rapidement à danser (ça tombe bien, il y a de la place) sur les succès du groupes, Minor Swing, Anything you want (not that), Northern Girls et j'en passe, c'est beau!

2 rappels et le bloggeur s'en retourne dans son chalet, les yeux fatigués mais les oreilles heureuses!



Comments