Skip to main content

Maceo Parker, La Laiterie 07.10.2010



WE


LOVE


YOU




La soirée avait bien failli mal commencer...
Un feu rouge passé à la hussarde...
Une sirène de police...
"Bonsoir monsieur, vous pouvez me dire de quelle couleur était le feu?"
"Argh désolé monsieur l'agent, un peu mur oui, je suis rien qu'une grosse merde, je recommencerais plus..."
"Vous allez où?"
"Au concert..."
"Ah vous aussi?"
"Vous avez des Stups sur vous?"  (DECIDEMENT !!)
"Non, désolé, vous en vouliez?"
"Zut, tant pis, bonne soirée..."

Vous l'aurez compris, j'étais en retard, le billet indiquait 20h, sur la page facebook "sur scène à 21h", je m'attendais donc à une première partie, mais non... L'organisation de la Laiterie laisse à désirer ces derniers temps, file d'attente énorme à l'entrée, idem aux boissons...

Le public est majoritairement masculin, les filles = pas de zizi = pas funky? :)
Je croise tout de même une très charmante donzelle avec un symbole princier autour du cou, mais surtout avec un prince charmant autour de son bras! ^_^

21h20, c'est une Laiterie bondée qui accueil enfin un des derniers génies du Funk à fouler de ses pieds bénis nos scènes (James Brown est mort, Hendrix s'est étouffé dans son vomi avant d'en faire, Clinton n'est jamais redescendu de son trip de LSD et Prince...est en tournée dans les contrées nordiques!)

Le public est chauffé à blanc, grosse ambiance dés le départ... "Funky Fiesta" ... indeed.
Maceo nous sert ses riffs estampillés groove de chez grooveland, ça danse de partout, j'ai la banane!

Après cette grosse intro, quelques petites impros Jazzy, histoire de rester fidèle à son quota "2% jazz, 98% funky stuffs", Maceo sait qu'il est en France est nous glisse un très inspiré "Le temps des cerises" avant de nous avertir : "ce n'est pas ça qu'on va jouer ce soir...", s'en suit un autre gros Funk qui tache, Make it funky... This Funk is off the hook! AOUW!
Le reste est du même acabit, du groove, du groove et encore du groove! Sans oublier les traditionnels AOUW! , GOOD GOD!  et surtout WE LOVE YOU! Maceo aime son public et il le dit, le redit et le répète encore!

Maceo et son groupe distribuent les solis de clavier, trompette, trombone, le tout dans un formidable maelström de citations : James Brown bien sur omniprésent, George Clinton, Isaac Hayes, Sly Stone (reprise de "In Time"), Prince (reprise de "Baby Knows", véritable duel entre saxophone et guitare), pour enfin calmer le jeu avec son habituel reprise de "Georgia", naviguant entre émotion et humour...
Sur certains morceaux, Maceo troque le Saxophone contre une Flûte traversière et là encore c'est superbe, on passe d'un autre clin d'oeil à la France ("Frère Jacques" à la flûte) à du Funk (à la flûte, si si, c'est possible!!)

23h20, "Pass the peas", méga-jam en ultime rappel, c'est fini, ce fut funky.

Conclusion : MACEO est un véritable distributeur de bonheur, la preuve? En sortant du concert, vous aurez surement mal aux jambes, peut être au dos, mais assurément aux zygomatiques tant j'avais le sourire aux lèvres toute la soirée!

Comments