Skip to main content

Prince - 20ten (album)

Forcément, j'avais du mal à faire l'impasse sur la sortie du nouvel opus Princier, sortie singulière puisque le "Purple Yoda" (ce sobriquet, summum d'auto-dérision qu'il utilise dans le morceau "caché" de l'album, ce sobriquet donc risque fort de lui rester tellement ça lui va bien :) a choisi de diffuser son album non pas chez les disquaires, pas non plus chez le Itune de iPapy Steve Jobs mais avec différents journaux Quotidiens/Hebdo comme il l'avait déjà fait en 2007 en angleterre (3 millions de copies écoulée tout de même!)

Après un certain nombre d'écoutes de l'album par des voies "non officiel" (shhhhhh...), je suis passé aux aurores chez mon buraliste pour la sortie officielle ce jour, celui-ci a du me chercher mon "Courrier International" (Le Monde) dans la remise, pas encore déballé. Il me fait les gros yeux quand je lui en demande un deuxième...
"Faut en laisser pour les autres, d'habitude je n'en reçoit que 3 (!!) mais là ils m'en ont envoyé 6, ce doit être un numéro intéressant..."
JE VEUX MON NEVEU!

Voici donc mon humble avis doublé de mon opinion de misérable cafard de bloggeur...

Certains journaux annonçaient un retour en forme de sa majesté, on parle même du meilleur album depuis "The Rainbow Children" (cherchez pas, vous ne connaissez surement pas, ou plutôt SI, cherchez! Vous manquez quelque chose!) et en effet, c'est un album sympathique. L'album est concis, plutôt homogène (ça change de l'aspect "compilation" qui ressort parfois des derniers albums), FUNKY, et sans véritable faute de goût (bon, "Everybody loves me" on va dire que ça compte pas! :)

Je vous la fait courte :
Compassion : pop-rock sympathique et énergique, ça met la pêche, pas mal.

Beginning endlessly : funky-pop, plus j'écoute, plus j'aime. Les premiers riffs de guitare über-funky font leur apparition.

Future Soul Song : belle ballade Soul qui me colle à la peau.

Sticky Like Glue : ARGH! Première tuerie de l'album, après 2 ou 3 écoutes je n'en décolle plus de son stick-UHU!  Prince lèchouille sa guitare avec des petites ponctuations orgasmiques et ça, ça me fait de l'effet, un véritable cunnilingus guitaristique! (j'aime bien caser mon lot de néologismes ;)

Act of God : Funk-Rock très sympa, mais comme je fais toujours REWIND sur le morceau précédent, j'ai du mal à en parler.

Lavaux : manquerait plus qu'il vienne habiter en Suisse le Roger! Encore un morceau Funky et riche en arrangements.

Walk in Sand : encore une jolie ballade aux paroles super-guimauve... Mine de rien j'aime beaucoup.

Sea of everything : là on sent qu'il fatigue le Roger, ballade sans saveur pour moi, je ne rentre pas dans le morceau.

Everybody loves me : c'est quoi cette blague? Légèrement dans la veine de "No more candy" du précédent album mais justement, c'est quoi ce titre "Punk au pays de Candy"?? Non là Roger faut pas terminer un album comme ça, c'est pas sérieux...
...justement l'album n'est pas terminé, il reste ZE morceau "caché", and WHAT a hidden track!

LAYDOWN : ARGH² !! (notez le "au carré"), morceau FUNK mid-tempo totalement jouissif avec une grosse rythmique limite HipHop, un gros son de guitare derrière, le tout vous met le feu au derrière en 3 minutes chrono et se termine abruptement par un "Let's go!" ... Oui mais où ???

We want more!

Comments