Skip to main content

The Bamboos, live au Molodoï (Strasbourg) - 08.06.2010

Des concerts Funk dans la région, c'est (malheureusement) trop rare pour que ma curiosité ne fusse pas piquée au vif lors de l'annonce dans le cadre du Festival "Contre-temps" d'une soirée "Funk Anatomy" avec The Bamboos.
Il se trouve que je ne connaissais pas ce groupe, quelques recherches plus tard grâce au dieu Google, j'avais très envie de connaître!

The Bamboos, groupe né au début des années 2000, de père Michael Hutchence et d'une mère kangourou (ils sont Australiens :), élevés au FUNK des années 70s et éduqués à l'école du GROOVE, bref des gens de bons goûts à priori. Leur musique a notamment été reprise dans une série TV où les médecins passent leur temps à flirter au lieu de faire leur job : Grey's Anatomy... et là, une révélation s'impose à vous quant au nom choisi pour la soirée...


Soirée multiculturelle, avec un premier DJ set (DJ MR MOW) en entrée à base de scuds old school qui groovent de chez leur maman, un artiste peintre en live pendant le concert, un deuxième DJ set (DJ G PHIL) à la fin du repas et en dessert surprise le groupe BLOCK STOP (Hip Hop).

A signaler aussi au bar, des softs à tarif réduits, la Carola 50cl à 1 €, je connais des soirées qui devraient prendre exemple là dessus (non, non, je ne dénoncerais pas les fameuses soirées Electro Colmariennes de renommée internationale, ni les Big Bang Suisses où une eau plate vous coûte un doigt et un verre fermenté un bras)

Au milieu de tout cela, le plat de résistance : THE BAMBOOS... 7 gars costardisés à la guitare/clavier/basse/batterie ainsi qu'aux (excellents) cuivres et une sexy-mutha au chant : Kylie (toutes les australiennes s'appelent Kylie) Auldist.

La salle a du mal à se remplir en début de soirée, le groupe discute en profitant de la musique dans la "VIP room", soudainement Kylie Auldist prend une photo ... de moi (mais non je ne suis pas mythomane!), pourquoi? No sé. Peut être a t elle vu le seul gars un peu classe de la salle (et encore, sans costard, juste looké à la Charlie Winston :) ou alors elle m'a reconnu ("Hey, this is the famous blogger that says shit about DJs, let's report him to the FBI!"), cela restera un mystère.


 Mais revenons à nos moutons  kangourous : le concert débute avec un instrumental funk juste formidable et chose assez rare, toute la foule bouge dès le premier morceau, Strasbourg IS FUNKY! (enfin, quelques centaines de strasbourgeois seulement)

Le groupe fait honneur au funk, le batteur est groovy à souhait, la guitare nous sert ses funky licking sticks et le clavier est über-funky!!

S'ensuivent des morceaux Soul ou fleurtant avec le hip hop organique. Ca danse de partout (certain même un peu trop ;), l'ambiance est chaude et la température de la salle s'en ressent : on cuit !!

Le show se termine avec les derniers hits "On the sly" et "King of the rodeo", suivi d'un long instrumental durant lequel les solis s'expriment l'un après l'autre... Un dernier morceau et c'est la fin.

Direction Carola! (CHAUD!) agrémentée d'un DJ set pendant lequel la petite dizaine de danseurs que nous sommes auront la surprise de voir au milieu de la piste s'éclater comme une folle ... Kylie Auldist ainsi que le bassiste, canette de bière à la main. Kylie restera aussi dans la foule pendant le show de Block Stop, belle attitude de simplicité et on sent qu'elle prend du plaisir... Comme on dirait sur Facebook : "J'aime".


 oui, les filles étaient sexy aussi... ^^

Après les douze coups de minuit arrivent BLOCK STOP que j'ai déjà eu l'occasion de voir en live fin 2008 en première partie de Fat Freddy's Drop et qui m'avaient fait bonne impression.
Block Stop n'est autre que la deuxième formation de Mr.E, le rappeur New-Yorkais, Strasbourgeois d'adoption, et qui commence à se faire un nom en France avec ART DISTRICT.

C'est toujours de bonne facture, le flow de E n'a rien à envier aux ricains pur souche, le groupe est excellent, aucun sample, tout aux instruments "live"!

En revanche votre serviteur tombe de fatigue, un véritable "coup de bambou" , je tiens jusqu'au bout (concert raccourci compte tenu de l'heure et de la foule clairsemée je présume) mais le retour au bercail fut une dure lutte... :)







Découvrez Festival Contre-temps qui passe à Strasbourg sur Culturebox !

Comments